Psychologue: Laurène Ayme 

ADELI: 669304446

 07 69 72 10 90 

Chez l'enfant et l'adolescent, les difficultés concernent plus fréquemment les situations suivantes: 

Relation aux parents et aux autres : conflits, violence, rejet, isolement, détachement, racket, mauvaises influences, divorce ... 

 

Difficultés scolaires : désinvestissement, troubles spécifiques des apprentissages, échec, stress, ... 

 

Conduite à risques et passage à l'acte : toxicomanie, alcoolisme, tentative de suicide, ... 

 

Troubles spécifiques : angoisse, phobie, toc, agitation, excitation, inhibition, troubles du sommeil, peur, ... 

Difficultés dans les relations interpersonnelles : conflits de couple, familiaux, solitude, isolement, troubles sexuels,... 

Difficultés personnelles : mal-être, peur, angoisse, stress, déprime, fatigue, mauvaise estime de soi, phobie, toc, dépendance, obésité, troubles alimentaires, ... 

Situations douloureuses : deuil, séparation, maladie, traumatisme, vieillissement, épuisement (burn-in, burn-out), échec, perte d'un emploi, recherche d'emploi, ... 

Développement personnel : accroître ses potentialités, mieux se connaître,  clarification d'objectifs, de plan  d'actions, réorientation de carrière, ... 

Les difficultés passagères ou profondes 

Chaque situation est particulière et peut toucher tant la sphère privée que professionnelle. 

  

Voici quelques uns des motifs les plus régulièrement évoqués par les adultes : 

Le sentiment d’être bloqué, d’être submergé par une émotion ou un fonctionnement invalidant et de ne plus avoir les ressources pour aller mieux, sont des indicateurs sérieux qui peuvent plaider en faveur d’une démarche thérapeutique. Quand le vécu douloureux est durable et qu'il empêche de mener sa vie comme on le souhaiterait.

 
 

Les psychologues peuvent également être sollicités pour un conseil ponctuel.  

Le travail s’assimilera alors davantage à de la guidance.  

 
 

Faire un travail psychothérapeutique permet d’acquérir une meilleure conscience de soi, de ses limites et de ses ressentis. Il doit pouvoir aider à développer les capacités à être heureux, à s’accepter et faire grandir le sentiment de liberté intérieure. 

La vie est une école du devenir. Elle nous pose des questions sous forme de problèmes, de conflits, d'épreuves, de maladies et nous devons y répondre selon notre degré de maturité et selon notre niveau de conscience.  

Ce n’est pas la nature de l’épreuve que l’on traverse qui détermine si l’on doit ou non consulter, mais plutôt la manière dont on la ressent.